12/11/2011 Abandon de la cabane...

Publié le par corsicabane

La titre anonce un peu la couleur du contenu de l'article.

Ce que je redoutais un peu a fini par arrivé. Comme dit dans le précédant article, des personnes sont venu saccager une partie de ma cabane.

Et bien ce soir la ils sont revenu et je vais vous raconter comment ça s'est passé car vous êtes plusieurs à me l'avoir demandé.

 

Le samedi 12 je posais l'isolation au plafond. Quelques temps après le couché du soleil j'ai décidé de dormir sur place pour pouvoir rattaquer tôt dès le lendemain. J'avais enfin un matela, un sommier, un poele à petrole pour pouvoir être installé confortablement. J'ai regardé un petit film puis hop au dodo, il est 21h.

Quelques heures de sommeil plus tard, je me réveille en sursaut car j'entend un bruit. Une branche est tombé sur ma cabane? Quelques secondes passent...Je rentend un bruit, c'est l'échelle qui bouge...Je me lève rapidement affolé et sors sur le palier de ma cabane. Je me mets à genou et regarde en bas. Je vois l'échelle en train de tomber puis je distingue avec du mal 2 personnes immobiles, les 2 ont la tête levée me regardant. Ils ne parlent pas donc j'entame la discution en leur demandant qui c'est, pourquoi ils sont là, qu'est ce qu'ils font...Aucune réponse, ils continuent de me fixer sans bouger pendant une dizaine de secondes. Je commence à avoir peur car je sais qu'ils ne sont pas la pour rigoler avec moi sachant qu'il est 2h45 du matin.

L'un d'eux se mets à parler en me demandant qu'est ce que je fais là, pourquoi je fais ça. Il me demande à qui appartient le terrain et si j'ai eu l'autorisation pour construire. Je lui répond la vérité, que je connais le propriétaire et qu'il est d'accord. Il me dit que c'est le bazard partout et m'affirme d'un ton sec et énervé que demain ils reviennent avec une tronçonneuse pour couper les 2 arbres. En l'espace d'une fraction de seconde je comprend que tout est fini, je devrais laisser tomber mon projet... Il m'a demandé d'où je suis et m'ont dit "est ce que ça te plairait si on construisait une cabane chez toi? à ton avis pourquoi on est venu la première fois?"

L'accent Corse, ils ont à peu près 20 ans, c'est le genre de nationaliste typique du cliché Corse qui ne veulent pas qu'on touche à leur territoire ou sinon gard à toi à ce qui peut t'arriver...

Je tente un dialogue diplomatique, que l'on est grand, qu'on peut s'expliquer pour savoir ce qui va pas, qu'ici je dérange personne, qu'il n'y a personne d'autre que moi d'impliqué. En réalité ça les mettent en colères, un peu comme si discuter c'était bon que pour les intelligents. L'autre se met à reprendre l'échelle et dit a son pote "vient on monte on va le défoncer" il tente de la soulever mais s'y prend pas de la bonne manière. Le premier me dit de lui donner tout ce que j'ai mais je lui répond que j'ai rien, ça l'énerve encore plus. L'autre retente de reprendre l'échelle et redis à son pote qu'il faut monter pour me péter la gueule. Je me mets à frisonner comme dans le film "la vie est belle" mais cette fois-ci c'est parce que la vie ne l'est pas à ce moment la. Je les supplie de me laisser tranquille et leur répète que je ne fais rien de mal. Le plus petit, celui qui me parle depuis le début me redemande de me donner ce que j'ai où sinon ils montent. Je leur répond que j'ai mon portefeuille mais pas d'argent liquide (en réalité j'avais mon pc portable et mon appareil photo avec moi 800e de valeur). Il me dit "balance ton portefeuille", je refuse... Il enlève sa veste et me dit "regarde, t'es tout seul, on est deux je te vois pas d'ici peut-être que t'es balaise et que tu nous massacre mais avec un shlass (couteau) tu fais pas le poids".

Je ne sais pas s'il dit la vérité mais je fais comme si ça l'était. Je refuse encore une fois puis ils s'énervent encore plus. "Si tu me donne pas ton portefeuille on monte et on te plante", je me rend un peu à l'évidence, ils savent qu'ils arrivent à me faire peur et ne lacheront pas l'affaire. Je leur dis que je veux garder mes papiers mais que j'ai une carte de crédit. L'autre dit qu'il veut aussi mon portable mais le meneur veut la carte de crédit, je prend ma carte puis la laisse tomber sachant d'avance que je ferai opposition direct après. Il la rammasse et prend le chemin pour descendre, mais pas mon sentier, ils passent par un endroit super inacessible. Je leur demande s'ils me laisseront tranquille par la suite et m'ont dit que non.

Je ne sais pas trop quoi faire, partir maintenant par mon sentier ou bien attendre qu'ils s'en aille? Appeler tout de suite ma mère pour qu'elle bloque la carte ou bien attendre 5 minutes d'être sur qu'ils m'attendent pas en bas en m'écoutant? Finalement j'entend des branches se casser au loin, j'appelle ma mère pour qu'elle bloque la carte et raccroche. Je suis en haut de ma cabane avec l'échelle tombé par terre... J'ai mon pc et mon appareil photo à prendre avec moi... Je suis obligé de sauter d'en haut. Paf c'est fait, mon pc à eu chaud.

Je cours vers le bas tout en gettant leur position. j'arrive à mi chemin avant de rejoindre le sentier principal mais j'entend les branches casser pas loin de moi, je les ai rattrapé du fait qu'ils soient passé par un endroit pas marchable. ça se rapproche...Je garde mon sang froid et jette mon pc, l'appareil photo et mon portable dans les ronses et me mets à courir à l'opposé d'eux, c'est dur il y a des ronses, je me pique de partout. Je me croirais trop dans un film, il fait nuit et seul la lune presque pleine éclaire, j'ai pu aucune salive dans la bouche, je regarde mes habits chouette je suis habillé en noir du coup je me suis caché au sol, immobile attendant qu'ils partent. J'entend toujours les branches se casser...Mon portable se met à sonner AHHHHHH PUTAINNNN obligé je suis dans un film d'horreur ! Je le coupe puis me rapproche petit à petit du sentier, je ne les entend plus. Je me dis que s'ils m'entendent ils peuvent s'arrêter sans bouger pour ne plus faire de bruit. Mais je me fais confiance, je connais mon sentier par coeur et en plus je cours vite. Je recherche tant bien que mal mon ordi et mon appareil photo puis je trace. Je n'entend plus rien.

J'ai ma voiture a récupérer sachant qu'ils doivent forcément passer devant. Je contourne leur chemin puis rejoins le jardin de la maison abandonné, la ou est garé ma voiture. Je joue à Splinter Cell en longeant la maison, je m'accroupi 3 minutes pour écouter le moindre bruit, ils ont pas l'air la. Je fonce à ma voiture et m'enferme à clé dedans. Je démarre et me casse ça y est c'est fini ! Je souffle.

 

Je crois que le plus flippant dans tout ça c'est de ne pas savoir exactement ce qu'ils se passent dans leur tête, ce qu'ils sont près à faire, connaitre leurs limites. Je m'imaginais qu'ils pouvaient me faire le pire même s'ils ne m'ont rien fait au final, ça se trouve en fait ils sont gentil ^^

Commenter cet article

bernard thibaud 29/03/2013 22:17

pour vivre heureux... vivons cachés! et parfois, ça ne suffit pas! j'ai vécu dans la nature moi aussi, j'étais sur un terrain appartenant à mes grands parents! je ne faisais de mal à personne, moi
non plus, et pourtant, on a mis le feuà mon campement... J'ai reconstruit une cabanne depuis, et vis à l'intérieur depuis un an :-)
bonne chance pour la suite!

Bobo 22/11/2011 22:26

Je suis un bricoleur touche à tout qui s'est lancé dans la construction d'une cabane dans le même genre que celle ci.
Je suis tombé sur ce blog en parcourant le forum des cabanes et je profite de l'occasion pour partager un petit peu de ce que je sais.
Si ça peut aider à calmer un peu les excités du coin...

Et toi ?

Mélanie 21/11/2011 16:21

Nickel !!! Au fait, t'es qui Bobo ? lol

Bobo 21/11/2011 10:36

J'avoue, c'est pas hyper écolo, c'est le point noir...
Par contre, étant bûcheron, je t'assure que quand tu as fusillé une chaîne, tu hésites à en changer pour le même résultat. Et les étincelles dans la tronche, ça calme très vite.
Mais sinon, ça ne demande pas énormément de force, un bon marteau ou une massette et c'est réglé ;)

Mélanie 20/11/2011 19:33

Waaaahhhh... Il y a de la technique ! Par contre, faut être balaise pour l'enfoncer le métal dans le tronc et j'avoue c'est pas très écolo lol :)